Texte de la prière

Aujourd’hui, en amitié avec toute la famille dominicaine, en amitié avec toute la famille humaine qui aspire à connaître un Dieu de bonté, je décide de prier quelques instants. Je vais entrer dans les Écritures, qui sont Parole de Dieu. Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

 

Les Dominicaines de Beaufort chantent La joie du Seigneur est notre rempart. Avec elles je laisse monter en moi la joie de Dieu. Joie de me retrouver en sa présence. Joie de recevoir de lui ma vie. Joie de sentir son amour pour moi, pour toute sa création. Je sens cette joie paisible, capable de bâtir le ciel sur la terre.

 

La lecture de ce jour est tirée du psaume 94.

Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
Allons jusqu’à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
Oui, il est notre Dieu ; 
nous sommes le peuple qu’il conduit,
     le troupeau guidé par sa main.

Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ? 
« Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
où vos pères m’ont tenté et provoqué,
     et pourtant ils avaient vu mon exploit. »

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

« Venez, crions de joie. » Ce psaume dit « invitatoire » est proposé chaque matin pour ouvrir la prière des Laudes. Son « Venez, crions de joie » est une invitation collective, un cri que nous lançons tous ensemble vers Dieu. Je peux commencer ainsi, en convoquant l’Église, ou l’humanité, ou quelques proches qui me sont chers : « Venez, crions de joie pour le Seigneur ! »

 

2

« Il est notre Dieu, nous sommes le peuple qu’il conduit… » Qui est ce « nous » dont Dieu prend soin ? Au choix, je peux lui présenter l’Église, ou mon pays, ou ma famille. Ou encore, bien sûr, l’humanité entière. Je prie pour que nous soyons unis, dans l’amitié et dans la paix.

 

3

« Aujourd’hui, écouterez-vous sa parole ? » La question m’est adressée : aujourd’hui, quelle est (ou quelle sera) ma journée ? Se pourrait-il que Dieu ait quelque chose à me dire, qu’il attende quelque chose de moi ? J’y réfléchis un instant.

 

Introduction à la deuxième écoute

A nouveau j’entre dans ce cri de joie et cet appel à vivre de la Parole de Dieu.

 

Invitation à un temps de prière personnelle

Je me tourne maintenant vers Dieu, je lui adresse ma prière, m’unissant à la grande famille des croyants, grands témoins de la foi comme saint Dominique, ou discrète présence. Je lui confie ma joie d’être en sa présence, je peux lui confier aussi une situation particulière.