Texte de la prière

Seigneur, je viens te prier, me mettre à ton écoute, comme tes disciples venaient s’asseoir à tes pieds. Je crois que tu es présent, avec moi pendant ce temps privilégié. Aide-moi à accueillir ta parole. Au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit, amen.

 

La Communauté de Taizé chante Confitemini Domino. « Acclamez Dieu car il est bon, éternel est son amour ».

 

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 10 de l'évangile selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus entra dans un village. Une femme nommée Marthe le reçut. Elle avait une sœur appelée Marie qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Quant à Marthe, elle était accaparée par les multiples occupations du service.
Elle intervint et dit :
« Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur m’ait laissé faire seule le service ? Dis-lui donc de m’aider. »
Le Seigneur lui répondit :
« Marthe, Marthe, tu te donnes du souci et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée. »

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

Je regarde ces deux sœurs. L’une s’affaire à la cuisine, l’une est assise aux pieds de Jésus. J’essaie d’entrer dans leurs sentiments. Toutes les deux veulent bien faire, toutes les deux veulent accueillir Jésus. Qu’est-ce que je ressens de ces deux manières de faire ? De laquelle des sœurs est-ce que je me sens proche ?

 

2

Marthe à la cuisine veut faire quelque chose pour Jésus, l’accueillir à sa façon. Mais a-t-elle vraiment cherché à savoir ce que venait offrir Jésus, ce qu’il voulait lui donner ? Peut-être m’arrive-t-il parfois d’agir ainsi ? De vouloir le bien de quelqu’un, mais à ma façon ? J’en parle à Dieu.

 

3

Marie, elle, a choisi l’écoute de la parole de Jésus. C’est la seule chose nécessaire dit Jésus. Mais ce n’est pas le choix de l’inaction. La parole de Dieu m’invite à aimer en actes. Quelle est la dernière fois qu’une parole de l’Évangile m’a poussé à l’action ?J’essaie de me rappeler, de voir où j’en suis avec cet appel.

 

Introduction à la deuxième écoute

Avec la même attention que Marie, je me replace à l’écoute de cette scène d’évangile.

 

Invitation à une prière personnelle

Intérieurement, j’adopte la position de Marie, aux pieds de Jésus. Je me tourne vers lui et je lui réponds. Qu’ai-je entendu dans ma prière d’aujourd’hui ou des derniers jours ? Y aurait-il quelque chose que je voudrais lui confier ?