Texte de la prière

Mon Seigneur et mon Dieu, je crois profondément que tu es présent, que tu me vois, que tu m’entends. Je me présente à toi avec respect. Je te demande de m’accueillir pour ce temps de prière, en communion avec tous les hommes et femmes qui, d’une façon ou d’une autre, se tourneront vers toi aujourd’hui. Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

 

La Communauté de l’Emmanuel chante Au grand large tu m’entraînes. Me voici prêt à partir à l’aventure, avec toute ton Église. Donne-moi chaque jour un peu plus de faire corps avec ma communauté chrétienne, pour te louer et te servir.

 

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 10 de l’évangile selon saint Matthieu.

En ce temps-là, Jésus appela ses douze disciples et leur donna le pouvoir d’expulser les esprits impurs et de guérir toute maladie et toute infirmité. Voici les noms des douze Apôtres : le premier, Simon, nommé Pierre ; André son frère ; Jacques, fils de Zébédée, et Jean son frère ; Philippe et Barthélemy ; Thomas et Matthieu le publicain ; Jacques, fils d’Alphée, et Thaddée ; Simon le Zélote et Judas l’Iscariote, celui-là même qui le livra.
Ces douze, Jésus les envoya en mission avec les instructions suivantes :
« Ne prenez pas le chemin qui mène vers les nations païennes et n’entrez dans aucune ville des Samaritains. Allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël. Sur votre route, proclamez que le royaume des Cieux est tout proche. »

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

« Jésus appela ses douze disciples. » Dimanche dernier Jésus envoyait 72 disciples, nous tous. Cette fois-ci il envoie les Douze, et je peux y reconnaître les évêques d’aujourd’hui, assistés par les prêtres. Est-ce que je sais nommer par son nom l’évêque de mon diocèse ? et nommer avec amitié quelques prêtres et diacres ? Je peux prier pour eux, et prier pour ceux qui furent récemment ordonnés.

 

2

« Il leur donna pouvoir d’expulser les esprits impurs et de guérir toute maladie et toute infirmité. » J’entends cette étonnante mission confiée à l’Église, et je m’y associe par la prière. De quels « esprits impurs » vais-je demander la délivrance pour le monde, pour l’Église, pour moi-même ? De quelles « maladies et infirmités » vais-je demander guérison ?

 

3

« Sur votre route, proclamez que le Seigneur est proche. » J’entends ce verbe « proclamer », et je peux faire mémoire : quels furent ceux et celles qui m’ont évangélisé ? Avec gratitude, je laisse remonter des visages. Et moi-même, m’arrive-t-il de « proclamer », d’annoncer d’une manière ou d’une autre l’évangile ?

 

Introduction à la deuxième écoute

Nous réécoutons cette page d’évangile.

 

Invitation à un temps de prière personnelle

La méditation évangélique peut se terminer par une parole personnelle à Dieu, ou au Christ. Je leur parle « comme un ami parle à son ami ».