Texte de la prière

Jésus est en marche. Il avance résolument vers Jérusalem alors que se profile la Passion et la Croix. Il traverse avec ses disciples le territoire hostile des Samaritains, pourtant même dans ces circonstances, il attire encore à lui. En ce dimanche, je lui demande de mettre mes pas dans ses pas. Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

 

Cristobal Fones chante Tu modo. Avec ce chant je prends le temps d’entrer en prière, de me mettre au rythme du Seigneur. Je lui dis ce que je désire vivre sur ce chemin que je trace avec lui, par exemple d’apprendre à me laisser davantage guider par son Esprit.

 

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 9 de l'évangile selon saint Luc

Comme s’accomplissait le temps où il allait être enlevé au ciel, Jésus, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem. Il envoya, en avant de lui, des messagers ; ceux-ci se mirent en route et entrèrent dans un village de Samaritains pour préparer sa venue. Mais on refusa de le recevoir, parce qu’il se dirigeait vers Jérusalem. Voyant cela, les disciples Jacques et Jean dirent : « Seigneur, veux-tu que nous ordonnions qu’un feu tombe du ciel et les détruise ? »
Mais Jésus, se retournant, les réprimanda. Puis ils partirent pour un autre village. En cours de route, un homme dit à Jésus : « Je te suivrai partout où tu iras. »
Jésus lui déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. »
Il dit à un autre : « Suis-moi. »
L’homme répondit : « Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. »
Mais Jésus répliqua : « Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, pars, et annonce le règne de Dieu. »
Un autre encore lui dit : « Je te suivrai, Seigneur ; mais laisse-moi d’abord faire mes adieux aux gens de ma maison. »
Jésus lui répondit : « Quiconque met la main à la charrue, puis regarde en arrière, n’est pas fait pour le royaume de Dieu. »

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

« Jésus, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem. » Je prends le temps de regarder Jésus, son visage. J’observe la cadence de ses pas, son attitude générale, sa manière d’être en relation. Qu’est-ce que cela me révèle de lui, de son obéissance au Père, de sa mission ?

 

2

Les disciples disent : « Seigneur, veux-tu que nous ordonnions qu’un feu tombe du ciel ». Je regarde les disciples et plus largement tous ceux qui entourent Jésus. Que me révèle leur attitude ?

 

3

« Je te suivrai, Seigneur, mais… ». Beaucoup reconnaissent en Jésus un envoyé de Dieu qui peut donner sens à leur vie, mais ils mettent des conditions à leur suite du Maître. Jésus semble leur répondre brutalement. Comment je reçois les paroles de Jésus ? De quelle manière me rejoignent-elles ?

 

Introduction à la deuxième écoute

A la nouvelle écoute de l’évangile, je me rends à nouveau attentif à sa manière d’être en relation avec les uns et les autres.

 

Invitation à une prière personnelle

Je me suis laissé interpeller par l’évangile. Peut-être m’a-t-il fait réagir intérieurement. Il a pu générer en moi de la joie comme de la crainte, un élan comme une résistance. Je rends grâce au Seigneur pour sa présence à l’œuvre en moi. Je lui parle en toute simplicité avec les mots qui me sortent du cœur.