Texte de la prière

Au début de ce temps de prière, je me tourne vers Dieu. Dieu qui m’attend déjà, qui est tout prêt à m’accueillir. Je me présente à lui avec tout ce que je suis. Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

 

Cristobal Fones nous parle dans ce chant au sacré cœur de Jésus d’un amour généreux, infini, celui du Christ. J’ouvre mon cœur pour entrer en prière, pour rencontrer le Christ et sentir en moi sa présence. Je lui demande de m’aider à trouver mon chemin en marchant à ses côtés. Oui, Jésus, je veux marcher avec toi aujourd'hui !

 

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 7 de l’Évangile selon Saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ne donnez pas aux chiens ce qui est sacré ; ne jetez pas vos perles aux pourceaux, de peur qu’ils ne les piétinent, puis se retournent pour vous déchirer.
Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi : voilà ce que disent la Loi et les Prophètes.
Entrez par la porte étroite. Elle est grande, la porte, il est large, le chemin qui conduit à la perdition ; et ils sont nombreux, ceux qui s’y engagent. Mais elle est étroite, la porte, il est resserré, le chemin qui conduit à la vie ; et ils sont peu nombreux, ceux qui le trouvent. »

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

Jésus utilise ici un langage très imagé : des chiens ou des cochons à qui on jetterait des trésors, une large porte qui se perd et une porte étroite qui mène à la vie... Est-ce que ce langage me parle ? Qu’est-ce que ces paroles évoquent en moi ? Il se peut bien que ces mots me touchent ou m’éclairent.

 

2

« Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi. » Cette ‘Règle d’or’ est très répandue dans l’histoire de l’humanité. Cependant Jésus m’invite à vivre cette règle d’or, non pas enfermé dans un donnant-donnant, mais ouvert sur l’éternel. Un instant je contemple la vie de Jésus qui en est un exemple.

 

3

Dieu invite chacun de nous à vivre de son appel ; à en vivre, non pas fondu dans la foule (la porte large), mais d’une manière tout à fait personnelle et engageante (la porte étroite). Quelle est ma singularité devant Dieu ? Comment est-ce que j’engage ma vie à la suite de Jésus ? Concrètement.

 

Introduction à la deuxième écoute

J’écoute une nouvelle fois le récit, en me laissant rejoindre par ce qu’il dit.

 

Invitation à un temps de prière personnelle

Au bout de ce temps de prière, qu’est-ce qui me vient du cœur ? Je m'adresse à Jésus dont les paroles m’ont peut-être interpellé. Qu'est-ce que je souhaite lui dire, lui demander, lui reconnaître ?