Texte de la prière

Aujourd'hui, l’Église fête le jour où tu envoyas, Seigneur Jésus, ton Esprit sur tes apôtres. Donne-moi d’accueillir avec un cœur large et généreux ton Esprit dans ma vie, qu'il m'emporte vers la vie, qu'il m'emporte vers toi. Au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit, amen.

 

Le Mouvement Eucharistique des Jeunes chante Les fruits de l’Esprit. En apaisant mon esprit, je goûte avec eux tous ces fruits de l’Esprit ; de notre relation aimante avec Dieu.

 

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 2 du livre des Actes des Apôtres

Quand arriva le jour de la Pentecôte, au terme des cinquante jours après Pâques, ils se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent : la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière. Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux.
Tous furent remplis d’Esprit Saint : ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit.
Or, il y avait, résidant à Jérusalem, des Juifs religieux, venant de toutes les nations sous le ciel. Lorsque ceux-ci entendirent la voix qui retentissait, ils se rassemblèrent en foule. Ils étaient en pleine confusion parce que chacun d’eux entendait dans son propre dialecte ceux qui parlaient.
Dans la stupéfaction et l’émerveillement, ils disaient :
« Ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens ? Comment se fait-il que chacun de nous les entende dans son propre dialecte, sa langue maternelle ? Parthes, Mèdes et Élamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée et de la Cappadoce, de la province du Pont et de celle d’Asie, de la Phrygie et de la Pamphylie, de l’Égypte et des contrées de Libye proches de Cyrène, Romains de passage, Juifs de naissance et convertis, Crétois et Arabes, tous nous les entendons parler dans nos langues des merveilles de Dieu. »

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

L'Esprit se manifeste d'abord comme un vent, violent, bruyant, puissant. Comment est-ce que je me laisse bousculer par l'Esprit ? Puis-je me rappeler un évènement, une personne, une rencontre qui soit venu me sortir de ma routine, qui m'ait forcé à bouger dans ma vie ? Oui l’Esprit est déjà venu à ma rencontre.

 

2

L'Esprit se manifeste aussi comme ces langues de feu. Le feu qui réchauffe, qui éclaire, qui purifie aussi. Y aurait-il un aspect moins clair, moins beau de ma vie que je voudrais présenter à Dieu, pour que son Esprit vienne l'éclairer, le purifier ? Oui l’Esprit peut me guérir.

 

3

L'Esprit se manifeste enfin comme cette union par-delà les langues différentes. C'est un peu Babel mais à l'envers ! Comment puis-je, dans ma vie, participer à cette communion ? Comment puis-je aider des gens différents à se parler, à communiquer, à se réconcilier peut-être ? Oui l’Esprit unifie.

 

Introduction à la deuxième écoute

J’écoute à nouveau tous ces noms de régions, de pays. Tant de différences, tant de richesses, mais un seul amour de Dieu pour tous.

 

Invitation à une prière personnelle

Jésus avait promis à ses disciples de leur envoyer l'Esprit. Je m'adresse à Jésus dans ma prière, directement. Je lui demande d'envoyer son Esprit sur moi, cet Esprit de force et de sagesse, de patience et d'ouverture.

 

Prière de frère Roger de Taizé

Esprit Saint, qui habites chaque être humain,
tu viens déposer en nous
ces réalités d'Évangile si essentielles :
la bonté du cœur et le pardon.
Aimer et l'exprimer par notre vie,
aimer avec la bonté du cœur et pardonner :
là tu nous donnes de trouver
une des sources de la paix et de la joie.