Texte de la prière

Mon Dieu, tu m'invites à une relation d'amour avec toi. En venant te prier, je veux faire grandir cette relation. Que ta parole m'y aide, aujourd'hui encore. Au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit, amen.

 

La Communauté de Taizé chante Jesus Christ, Bread of Life. Avec eux je m ‘assois au bord du lac de Tibériade, pour partager le pain avec Jésus, ressuscité. Je laisse cette atmosphère m’aider à entrer en prière.

 

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 21 de l'évangile selon saint Jean

Jésus se manifesta encore aux disciples sur le bord de la mer de Tibériade. Quand ils eurent mangé, Jésus dit à Simon-Pierre : « Simon, fils de Jean, m’aimes- tu vraiment, plus que ceux-ci ? »
Il lui répond : « Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. »
Jésus lui dit : « Sois le berger de mes agneaux. »
Il lui dit une deuxième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment ? »
Il lui répond : « Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. »
Jésus lui dit : « Sois le pasteur de mes brebis. »
Il lui dit, pour la troisième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? »
Pierre fut peiné parce que, la troisième fois, Jésus lui demandait : « M’aimes-tu ? »
Il lui répond : « Seigneur, toi, tu sais tout : tu sais bien que je t’aime. »
Jésus lui dit : « Sois le berger de mes brebis. Amen, amen, je te le dis : quand tu étais jeune, tu mettais ta ceinture toi-même pour aller là où tu voulais ; quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et c’est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller. »
Jésus disait cela pour signifier par quel genre de mort Pierre rendrait gloire à Dieu. Sur ces mots, il lui dit : « Suis-moi. »

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

Je m'imagine à la place de Pierre, pour revivre la scène. J'entends Jésus me demander par trois fois : "m'aimes-tu ?" Je ressens tous ces sentiments qui traversent Pierre : le regret de son reniement, l'amour pour Jésus, la peine d'avoir abîmé la relation. Je laisse ces sentiments me toucher, me rejoindre peut-être.

 

2

Me plaçant toujours dans la peau de Pierre, je l'entends dire : "Seigneur, tu le sais, je t'aime". Je ressens avec Pierre tout le poids qu'il met dans ses paroles. Puis-je à mon tour dire à Jésus : "Seigneur, tu le sais, je t'aime" ?

 

3

C'est sur l'amour que va s'appuyer le ministère de Pierre, sa mission de berger. Je considère les personnes dont, d'une façon ou d'une autre, j'ai la charge ou pour lesquels j'ai une responsabilité. Je demande à Jésus de me donner toujours plus d'amour pour eux.

 

Introduction à la deuxième écoute

Je me rends à nouveau témoin de ce cœur à cœur entre Jésus et Pierre.

 

Invitation à une prière personnelle

J'entre à mon tour dans un cœur à cœur avec Jésus. Je lui redis de façon directe, honnête, confiante, ce qu'il représente pour moi. Je ne le fais pas seulement de façon intellectuelle mais aussi à partir des sentiments qui me viennent.