Texte de la prière

Mon Dieu, mon appui, mon soutien. Je viens me reposer sur toi, par la prière, par l'écoute de ta parole. Rends-moi toujours plus réceptive à ce que tu me dis et toujours plus désireuse de le mettre en pratique. Au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit, amen.

 

Les Dominicaines de Beaufort chantent le psaume 141. Avec elles j’entre dans cette intimité avec mon Dieu qui m’écoute ; qui me connaît.

 

La lecture de ce jour est tirée du psaume 15

Garde- moi, mon Dieu : j’ai fait de toi mon refuge.
J’ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
Seigneur, mon partage et ma coupe :
de toi dépend mon sort. »

Je bénis le Seigneur qui me conseille :
même la nuit mon cœur m’avertit.
Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
il est à ma droite : je suis inébranlable.

Mon cœur exulte, mon âme est en fête,
ma chair elle-même repose en confiance :
tu ne peux m’abandonner à la mort
ni laisser ton ami voir la corruption.

Tu m’apprends le chemin de la vie :
devant ta face, débordement de joie !
À ta droite, éternité de délices !

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

"Mon Dieu : j’ai fait de toi mon refuge." Oui, le Seigneur est mon roc. Par l'imagination, je me place devant un rocher solide, inébranlable. Je m'appuie sur ce rocher, de toutes mes forces. Aussi solide que ce rocher est l'amour du Seigneur pour moi. J’en rends grâce !

 

2

"Je bénis le Seigneur qui me conseille." Il y a certainement dans ma vie des questions, des décisions à prendre, des incertitudes. J’en présente une à Dieu, en confiance. Sans attendre de réponse immédiate, je la dépose simplement dans ses mains. Qu'il m'aide à porter cette question autrement, avec lui.

 

3

"Tu ne peux m’abandonner à la mort." En ce temps pascal, je me replace devant l'espérance de la résurrection. Un instant je contemple mon corps. Il est destiné pour la vie. Je regarde les gens autour de moi. Eux aussi sont destinés pour la vie. Enfin, je regarde différents aspects de ma vie. Ils sont destinés pour la vie.

 

Introduction à la deuxième écoute

Je me replace à l'écoute du psaume, attentive à ce qui suscite en moi une réponse.

 

Invitation à une prière personnelle

A partir d'un mot, d'une expression qui m'a plus particulièrement touchée, j'adresse une prière au Seigneur. C'est ma prière, toute personnelle, à Dieu qui est mon Dieu.