Texte de la prière

Mon Dieu, je viens pour te prier. Sois avec moi dans ce temps, porte ma prière, soutiens mon intelligence et ma sensibilité. Ainsi je pourrai recevoir ta parole et me rapprocher de toi. Au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit, amen.

 

Cristobal Fones chante No fijeis los ojos. Tourne les yeux vers le Christ et lui seul, car c’est en lui que nous trouvons la vie. Avec ce chant je peux demander à Dieu de purifier mes yeux et mon esprit, pour être pleinement présente à lui.

 

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 17 de l'évangile selon saint Jean

En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi :
« Père saint, garde mes disciples unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné, pour qu’ils soient un, comme nous-mêmes. Quand j’étais avec eux, je les gardais unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné. J’ai veillé sur eux, et aucun ne s’est perdu, sauf celui qui s’en va à sa perte de sorte que l’Écriture soit accomplie.
Et maintenant que je viens à toi, je parle ainsi, dans le monde, pour qu’ils aient en eux ma joie, et qu’ils en soient comblés. Moi, je leur ai donné ta parole, et le monde les a pris en haine parce qu’ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi je n’appartiens pas au monde. Je ne prie pas pour que tu les retires du monde, mais pour que tu les gardes du Mauvais. Ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi, je n’appartiens pas au monde.
Sanctifie-les dans la vérité : ta parole est vérité. De même que tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde. Et pour eux je me sanctifie moi-même, afin qu’ils soient, eux aussi, sanctifiés dans la vérité. »

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

Au Jeudi Saint, alors qu'il va vivre sa passion, Jésus prie son Père pour ses disciples, pour l'unité parmi ses disciples. Je me représente par l'imagination Jésus en train de prier. C'est pour moi qu'il prie. J'accueille cette bienveillance de Jésus pour tous les êtres humains, pour moi.

2

Jésus prie pour l'unité, une unité qui naît d'un amour commun, d'une joie commune qui vient de Dieu. Je contemple les heures qui viennent : que puis-je faire de concret pour apporter un peu de cette joie, de cette unité dans le monde ? Dans ma famille, au travail, au cœur de mes diverses occupations...

 

3

Jésus est aussi bien conscient de ce qui dans le monde s'oppose à cette joie et à cette unité : L'égoïsme, la soif de pouvoir, de confort, la peur… Je prends conscience de la dernière fois où j'ai pu être complice de cette négativité. Pour cela, je demande pardon.

 

Introduction à la deuxième écoute

J'écoute à nouveau Jésus prier. C'est pour moi qu'il prie, pour toute l’Église, hier, aujourd'hui et demain.

 

Invitation à une prière personnelle

Je prends maintenant la parole. Je m'adresse à Jésus : je lui dis ce que j'ai vécu dans ma prière, ce que j'ai ressenti en entendant ce passage d’Évangile. Je lui confie ma journée, pour vivre dans le monde enfant de lumière.