Texte de la prière

Seigneur Jésus, me voici devant toi. Un instant, je laisse de côté mon quotidien, mes soucis et mon travail, pour me mettre à ton écoute. Que ta parole soit un soutien sur ma route, à travers mes joies et mes difficultés. Au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit, amen.

 

Ignace et Cie chantent la litanie du Sacré cœur. Avec eux je me confie à ce cœur, cœur de Jésus qui m'aime. Je lui demande de m'apprendre à rester près de lui, confiant qu'il m'accompagne même dans mes moments difficiles. 

 

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 15 de l'évangile selon saint Jean

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Si le monde a de la haine contre vous, sachez qu’il en a eu d’abord contre moi. Si vous apparteniez au monde, le monde aimerait ce qui est à lui. Mais vous n’appartenez pas au monde, puisque je vous ai choisis en vous prenant dans le monde ; voilà pourquoi le monde a de la haine contre vous.
Rappelez-vous la parole que je vous ai dite : un serviteur n’est pas plus grand que son maître. Si l’on m’a persécuté, on vous persécutera, vous aussi. Si l’on a gardé ma parole, on gardera aussi la vôtre.
Les gens vous traiteront ainsi à cause de mon nom, parce qu’ils ne connaissent pas Celui qui m’a envoyé. »

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

L'évangéliste Jean pointe la haine qu’a « monde » envers les disciples et envers Jésus. Je regarde sans naïveté ce qui m'entoure. Je prends conscience combien le message de Jésus peut être dérangeant, inacceptable pour certains. Je choisis quelques exemples bien concrets de cette opposition.

 

2

En gardant ces contre-exemples en tête, je considère ce que Jésus propose : la fraternité des fils et des filles de Dieu, unis par l'amour et le pardon. Je vois combien plus beau est le monde qu'il propose, combien il vaut la peine de s'engager sur cette voie.

 

3

Pour beaucoup d'hommes et de femmes, la haine n'est pas théorique. Je m'associe dans la prière à tous les chrétiens persécutés de par le monde. Que Dieu les soutienne et les console par son amour paternel.

 

Introduction à la deuxième écoute

Je réécoute ces paroles de Jésus dans leur difficulté mais aussi dans la confiance : par sa mort et sa résurrection, Jésus a vaincu le mal.

 

Invitation à une prière personnelle

A partir de ce que je viens d'entendre, je prends un temps plus intime avec Jésus. Je lui partage comment ses paroles résonnent en moi, comment je les ai reçues. Je le fais avec simplicité, certain que Jésus peut m'accueillir tel que je suis.