Texte de la prière

Jésuite du XVII° siècle, André Bobola fut un grand prédicateur, qui chercha à réconcilier catholiques et orthodoxes dans l'Est de la Pologne. Il poussa cet engagement jusqu'au martyre, par les mains des cosaques. Il est l'un des saints patrons de la Pologne. A son image, je demande à Dieu de faire de moi un instrument de paix et de réconciliation. Au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit, amen.

 

Les séminaristes catholiques Saint-Sulpice et les séminaristes orthodoxes Sainte-Geneviève chantent l’Anima Christi. Avec eux j’entre en prière, avec tout ce que je suis.

 

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 13 de l’évangile selon saint Jean

Après avoir lavé les pieds de ses disciples, Jésus parla ainsi :
« Amen, amen, je vous le dis : un serviteur n’est pas plus grand que son maître, ni un envoyé plus grand que celui qui l’envoie. Sachant cela, heureux êtes-vous, si vous le faites. Ce n’est pas de vous tous que je parle. Moi, je sais quels sont ceux que j’ai choisis, mais il faut que s’accomplisse l’Écriture : Celui qui mange le pain avec moi m’a frappé du talon.
Je vous dis ces choses dès maintenant, avant qu’elles n’arrivent ; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez que moi, JE SUIS. Amen, amen, je vous le dis : si quelqu’un reçoit celui que j’envoie, il me reçoit moi-même ; et celui qui me reçoit, reçoit Celui qui m’a envoyé. »

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

Jésus vient juste de laver les pieds de ses disciples. Je me rappelle cette scène étonnante, où Jésus se fait serviteur. Je reste devant cette scène, pour entrer dans les sentiments des disciples quand ils entendent Jésus leur parler ensuite.

 

2

Gardant à l'esprit le lavement des pieds, j'écoute maintenant Jésus: " un serviteur n’est pas plus grand que son maître, ni un envoyé plus grand que celui qui l’envoie". Comment est-ce que je reçois cette parole ? Que me dit-elle sur ma vie, sur mes priorités ?

 

3

Puis-je me rappeler un instant de ma vie où je me suis mis au service de mes frères et sœurs, en vérité, gratuitement ? Quand j'y repense, qu'est-ce qui me vient comment sentiment ? Puis-je y trouver une certaine joie ? La sensation d'y rejoindre le Christ ?

 

Introduction à la deuxième écoute

J'écoute à nouveau ce passage d’Évangile, attentif à la promesse de bonheur que Jésus m'adresse.

 

Invitation à une prière personnelle

D'une manière simple et directe, je parle à Jésus. Je lui partage ce que m'inspirent ses paroles, comment je les reçois, les questions qui me viennent. Je lui demande de m'aider à accueillir son message, de m'aider à me laisser envoyer au service.