Texte de la prière

La fête de Notre Dame de Fatima est l’occasion de me confier à l’intercession de Marie. Je lui demande d’intercéder auprès de Jésus son Fils et Seigneur, pour qu’il m’aide à prier à l’image de Marie, elle qui méditait jour et nuit la parole du Seigneur. Au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit, amen.

 

Margaret Rizza chante Calm me Lord. "Apaise mon âme Seigneur, comme tu apaises les tempêtes".

 

La lecture de ce jour est tirée du psaume 41

Comme un cerf altéré
cherche l’eau vive,
ainsi mon âme te cherche
toi, mon Dieu.

Mon âme a soif de Dieu,
le Dieu vivant ;
quand pourrai-je m’avancer,
paraître face à Dieu ?

Envoie ta lumière et ta vérité :
qu’elles guident mes pas
et me conduisent à ta montagne sainte,
jusqu’en ta demeure.

J’avancerai jusqu’à l’autel de Dieu,
vers Dieu qui est toute ma joie ;
je te rendrai grâce avec ma harpe,
Dieu, mon Dieu.

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

« Comme un cerf altéré cherche l’eau vive, ainsi mon âme te cherche. » Avec honnêteté, je regarde à quel point cela est vrai pour moi... Où en est ma quête de Dieu, dans mon quotidien ? Quels désirs m’habitent pour faire grandir cette recherche ? Qu’est-ce qui pourrait m’y aider ?

 

2

« Envoie ta lumière et ta vérité : qu’elles guident mes pas. » Je regarde ma vie : y aurait-il une situation qui aurait plus particulièrement besoin de la lumière de l’Esprit ? Je remets cette situation au Seigneur dans la prière, je lui demande de m’aider à trouver la voie juste.

 

3

« J’avancerai jusqu’à l’autel de Dieu. » Le psalmiste pressent que la proximité avec Dieu, symbolisée par l’autel, est ce qui donne la joie véritable, la joie durable. Je demande au Seigneur de prendre conscience en profondeur qu’il m’offre déjà cette proximité à chaque eucharistie.

 

Introduction à la deuxième écoute

J’ouvre mon cœur et mes oreilles, pour entendre de façon nouvelle ce psaume des chercheurs de Dieu.

 

Invitation à une prière personnelle

Un mot, un bout de phrase a-t-il résonné de façon différente lors de cette deuxième écoute ? Ou bien ai-je entendu une idée avec encore plus de force ? Avec cela, j’adresse une prière, toute personnelle, à Dieu.