Texte de la prière

Au milieu de ce jour, me voici devant toi Seigneur. J’arrête mes activités pour écouter la parole qui va m’être adressée. Cette parole va me rejoindre, me surprendre peut-être ou même venir ouvrir de nouveaux chemins en moi. Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Amen

 

Les dominicaines de Beaufort chantent le Psaume 148. Avec elles je peux m’arrêter un instant pour rendre grâce à Dieu pour tout ce qu’il y a de bon en moi, et autour de moi. Je lui demande la grâce de redécouvrir autrement sa présence au cœur de ma vie.

 

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 9 des Actes des Apôtres.

En ces jours-là, Saul était toujours animé d’une rage meurtrière contre les disciples du Seigneur. Il alla trouver le grand prêtre et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas, afin que, s’il trouvait des hommes et des femmes qui suivaient le Chemin du Seigneur, il les amène enchaînés à Jérusalem. Comme il était en route et approchait de Damas, soudain une lumière venant du ciel l’enveloppa de sa clarté. Il fut précipité à terre ; il entendit une voix qui lui disait : « Saul, Saul, pourquoi me persécuter ? »
Il demanda : « Qui es-tu, Seigneur ? »
La voix répondit : « Je suis Jésus, celui que tu persécutes. Relève-toi et entre dans la ville : on te dira ce que tu dois faire. »
Ses compagnons de route s’étaient arrêtés, muets de stupeur : ils entendaient la voix mais ils ne voyaient personne. Saul se releva de terre et, bien qu’il eût les yeux ouverts, il ne voyait rien. Ils le prirent par la main pour le faire entrer à Damas. Pendant trois jours, il fut privé de la vue et il resta sans manger ni boire.
Or, il y avait à Damas un disciple nommé Ananie. Dans une vision, le Seigneur lui dit : « Ananie ! »
Il répondit : « Me voici, Seigneur. »
Le Seigneur reprit : « Lève-toi, va dans la rue appelée rue Droite, chez Jude : tu demanderas un homme de Tarse nommé Saul. Il est en prière, et il a eu cette vision : un homme, du nom d’Ananie, entrait et lui imposait les mains pour lui rendre la vue. »
Ananie répondit : « Seigneur, j’ai beaucoup entendu parler de cet homme, et de tout le mal qu’il a fait subir à tes fidèles à Jérusalem. Il est ici, après avoir reçu de la part des grands prêtres le pouvoir d’enchaîner tous ceux qui invoquent ton nom. »
Mais le Seigneur lui dit : « Va ! car cet homme est l’instrument que j’ai choisi pour faire parvenir mon nom auprès des nations, des rois et des fils d’Israël. Et moi, je lui montrerai tout ce qu’il lui faudra souffrir pour mon nom. »
Ananie partit donc et entra dans la maison. Il imposa les mains à Saul, en disant : « Saul, mon frère, celui qui m’a envoyé, c’est le Seigneur, c’est Jésus qui t’est apparu sur le chemin par lequel tu venais. Ainsi, tu vas retrouver la vue, et tu seras rempli d’Esprit Saint. »
Aussitôt tombèrent de ses yeux comme des écailles, et il retrouva la vue. Il se leva, puis il fut baptisé. Alors il prit de la nourriture et les forces lui revinrent. Il passa quelques jours à Damas avec les disciples et, sans plus attendre, il proclamait Jésus dans les synagogues, affirmant que celui-ci est le Fils de Dieu.

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

Saul persécuteur des disciples de Jésus est jeté à terre sur le chemin de Damas. Une voix venue d’une lumière aveuglante l’appelle par son nom et lui demande pourquoi me persécutes-tu. « Qui es-tu Seigneur ? ». En contemplant la scène, je médite ce cri qui monte aux lèvres de Saul. Oui, pour moi « Qui es-tu Seigneur ? ».

 

2

C’est Ananie qui répondra à Saul : « C’est Jésus qui t’est apparu sur le chemin…Tu seras rempli d’Esprit Saint ». Ai-je fait l’expérience de me sentir envoyé vers l’un ou l’autre de mes frères ou sœurs ? Ai-je vu mes yeux s’ouvrir grâce à une rencontre, une parole ?

 

3

« Il proclamait Jésus dans les synagogues, affirmant que celui-ci est le Fils de Dieu ». Je contemple Paul, transformé par sa conversion et proclamant sa foi dans le Seigneur auprès de ses frères juifs. Je te confie Seigneur tous ceux qui ont été baptisés la nuit de Pâques, qu’ils soient remplis d’Esprit Saint.

 

Introduction à la deuxième écoute

Je me prépare à écouter une deuxième lecture de ce texte pour entendre la bonté du Seigneur pour Saul devenu Paul.

 

Invitation à un temps de prière personnelle

Je m’adresse maintenant directement au Seigneur, à ce Christ que recherchait Saul. Ton ennemi acharné est devenu ton disciple zélé. Aide-moi à entendre ton appel à me convertir moi aussi, à me mettre davantage à ton service. Même si cela peut me paraître fou...