Texte de la prière

Je me rends disponible pour toi Seigneur. Ouvre mes oreilles pour entendre la parole que tu m’adresses à travers les récits de tes disciples. Que cette parole devienne pour moi une nourriture. Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Amen

 

Cristobal Fones chante Tu modo. Seigneur, je voudrais te connaître, tel que tu es, contempler tes gestes, écouter ce que tu dis, sentir ta présence tout près de moi.

 

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 6 de l’Évangile selon saint Jean.

Jésus avait rassasié cinq mille hommes, et ses disciples l’avaient vu marcher sur la mer. Le lendemain, la foule restée sur l’autre rive se rendit compte qu’il n’y avait eu là qu’une seule barque, et que Jésus n’y était pas monté avec ses disciples, qui étaient partis sans lui. Cependant, d’autres barques, venant de Tibériade, étaient arrivées près de l’endroit où l’on avait mangé le pain après que le Seigneur eut rendu grâce.
Quand la foule vit que Jésus n’était pas là, ni ses disciples, les gens montèrent dans les barques et se dirigèrent vers Capharnaüm à la recherche de Jésus. L’ayant trouvé sur l’autre rive, ils lui dirent : « Rabbi, quand es-tu arrivé ici ? »
Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : vous me cherchez, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé de ces pains et que vous avez été rassasiés. Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l’homme, lui que Dieu, le Père, a marqué de son sceau. »
Ils lui dirent alors : « Que devons-nous faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? »
Jésus leur répondit : « L’œuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. »

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

Le lendemain du jour où Jésus a nourri 5000 personnes, la foule se met à sa recherche et le rejoint à Capharnaüm. Je regarde cette foule mise en chemin par la nourriture que Jésus leur a donnée. Aujourd’hui beaucoup de foules sont en chemin. Quelle nourriture cherchent-elles ? Je te les confie Seigneur.

 

2

« Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd mais pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle ». Jésus annonce une autre nourriture à la foule, celle que lui donnera le Fils de l’homme. Je laisse résonner ces mots en moi : une nourriture qui est donnée comme une promesse de vie, une nourriture qui demeure dans la vie éternelle.

 

3

Jésus ne nous invite plus à agir conformément à une loi. Il nous invite à un acte de foi. Il ne s’agit plus de respecter des règles mais d’ouvrir son cœur à l’amour de Dieu. Je laisse grandir en moi cette invitation à faire de la place dans ma vie à cet amour qui m’est promis.

 

Introduction à la deuxième écoute

Je contemple Jésus seul face à la foule, je regarde la foule comme lui la regarde.

 

Invitation à un temps de prière personnelle

Seigneur je te partage ce qui m’a touché plus particulièrement au cours de ce temps de prière. Je fais mémoire d’autres moments où l’écoute de ta parole m’a également touché et je te demande de m’ouvrir encore davantage à cette nourriture, le véritable pain.