Évangile du jour : Lc 5, 1-11

En ce temps-là, la foule se pressait autour de Jésus pour écouter la parole de Dieu, tandis qu’il se tenait au bord du lac de Génésareth. Il vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac ; les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets. Jésus monta dans une des barques qui appartenait à Simon, et lui demanda de s’écarter un peu du rivage. Puis il s’assit et, de la barque, il enseignait les foules. Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance au large, et jetez vos filets pour la pêche. » Simon lui répondit : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. » Et l’ayant fait, ils capturèrent une telle quantité de poissons que leurs filets allaient se déchirer. Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque de venir les aider. Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, à tel point qu’elles enfonçaient. à cette vue, Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus, en disant : « Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur. » En effet, un grand effroi l’avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient pêchés ; et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, les associés de Simon. Jésus dit à Simon : « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras. » Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent.

Textes liturgiques © AELF, Paris

Aujourd'hui nous sommes jeudi 1er septembre de la 22° semaine du temps ordinaire.

Avec le mois de septembre, ce sont toutes nos activités les plus variées qui reprennent. Comment ne pas se laisser déborder, comment avec le Christ devenir pêcheur d’hommes ? Éclaire-moi Seigneur par ta parole dans ce temps que je te consacre. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

Bruno Dalo chante le Magnificat : Le Seigneur a fait pour moi des merveilles.

La lecture de ce jour est tirée de l’Evangile selon Saint Luc au chapitre 5

En ce temps-là, la foule se pressait autour de Jésus pour écouter la parole de Dieu, tandis qu’il se tenait au bord du lac de Génésareth. Il vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac ; les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets. Jésus monta dans une des barques qui appartenait à Simon, et lui demanda de s’écarter un peu du rivage. Puis il s’assit et, de la barque, il enseignait les foules. Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance au large, et jetez vos filets pour la pêche. » Simon lui répondit : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. » Et l’ayant fait, ils capturèrent une telle quantité de poissons que leurs filets allaient se déchirer. Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque de venir les aider. Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, à tel point qu’elles enfonçaient. à cette vue, Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus, en disant : « Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur. » En effet, un grand effroi l’avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient pêchés ; et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, les associés de Simon. Jésus dit à Simon : « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras. » Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent.

Textes liturgiques © AELF, Paris




1

Je commence par prendre le temps de lister, regarder toutes les activités dans lesquelles je suis engagé, ou que je désire commencer. Que m’apportent-elles ? Y suis-je heureux ? Plus largement, quel sentiment ou mouvement intérieur est-ce je ressens en ce temps de reprise ? Avec le Christ, je prends un peu le large.

2

J’écoute maintenant ce que me dit le Seigneur, « avance plus loin, au large, sors de ta zone de confort… Jette les filets, ose une parole, un geste pour changer quelque chose. » Qu’est-ce que sa parole m’invite à imaginer, à confirmer, à changer ?

3

« Désormais ce sont des hommes que tu prendras. » Avec le Christ je suis appelé à donner plus de vie aux hommes. Le pape nous invite à prier ce mois-ci pour que la peine de mort, qui porte atteinte à l’inviolabilité et la dignité des personnes, soit abolie dans la législation de tous les pays du monde. Je fais mienne cette supplication.

Introduction à la deuxième écoute

Écoutons à nouveau ce passage en entrant dans la scène et en nous laissant conduire par la parole de Jésus.

Invitation à une prière personnelle

Dans un dialogue ouvert avec le Christ, je lui parle comme un ami parle à un ami. Je lui présente mes choix, mes désirs pour l’année qui s’ouvre. Je lui dis mon souhait de prendre le temps de l’écouter dans sa Parole.

Hymne issue de la liturgie byzantine

Roi céleste, Consolateur,
Esprit de Vérité,
Toi qui es partout présent
et qui remplis tout,
Trésor des biens et Donateur de Vie,
Viens et fais ta demeure en nous,
Purifie-nous de toute souillure
et sauve nos âmes,
Toi qui es bonté.

Magnificat de Bruno Dalo interprété par Bruno Dalo
«Bruno Dalo» © Abbaye de Keur Moussa Voir le site de Keur Moussa

:
: