Évangile du jour : Mt 9, 9-13

En ce temps-là, Jésus vit, en passant, un homme, du nom de Matthieu, assis à son bureau de collecteur d’impôt. Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit.

Comme Jésus était à table à la maison, voici que beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec lui et ses disciples. Voyant cela, les pharisiens disaient à ses disciples : « Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ? »

Jésus, qui avait entendu, déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Allez apprendre ce que signifie : Je veux la miséricorde, non le sacrifice En effet, je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »

Textes liturgiques © AELF, Paris

Aujourd'hui nous sommes le vendredi 1 juillet de la 13° Semaine du Temps Ordinaire

Je prends une ou deux grandes respirations, je fais silence en moi et me prépare à rencontrer le Christ. Il désire cette rencontre. Je lui demande d’ouvrir mon cœur afin d’entendre son invitation. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

La Communauté de Taizé chante Misericordias Domini : « Éternellement, je chanterai les miséricordes de Dieu. »

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 9 de l’Évangile selon Saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus vit, en passant, un homme, du nom de Matthieu, assis à son bureau de collecteur d’impôt. Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit.

Comme Jésus était à table à la maison, voici que beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec lui et ses disciples. Voyant cela, les pharisiens disaient à ses disciples : « Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ? »
Jésus, qui avait entendu, déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Allez apprendre ce que signifie : Je veux la miséricorde, non le sacrifice En effet, je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »

Textes liturgiques © AELF, Paris




1
Le pape François commente ce récit en parlant de Jésus qui, dans un même mouvement, offre à Matthieu sa miséricorde et l’appelle. Il le traduit ainsi : « Jésus vit un publicain, et comme Il le regardait avec un sentiment d’amour, il le choisit et lui dit ‘suis-moi’ ». Je contemple Jésus appelant Matthieu.

2
Matthieu invite Jésus chez lui, dans sa maison, dans son monde, avec les gens de son entourage. Jésus ira chez Zachée, chez Marthe, chez Simon… Aujourd’hui encore Jésus attend que je l’invite dans ma maison, dans mon monde, au cœur de mes relations. Quelle est la place que je lui fais ?

3
« Je veux la miséricorde, non le sacrifice. Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs ». J’écoute les paroles de Jésus. Je les répète et les laisse pénétrer dans mon cœur. Miséricorde… Sacrifice… Justes… Pécheurs… Appeler. Quel mot me touche davantage ? Comment me rejoint-il ?

Introduction à la deuxième écoute

Dans la deuxième écoute, j’élargis mon regard à toute la scène évangélique, et je visualise les différents groupes : les amis de Matthieu, les disciples, les pharisiens, et comment Jésus rejoint chacun.

Invitation à une prière personnelle

Je me tourne vers Jésus, qui est venu nous révéler la Miséricorde du Père. Je lui confie tout ce que cette rencontre agite en moi, les différents mouvements qui m’habitent. Et je lui demande de m’éclairer.

Prière finale

Toi qui nous as appris à être miséricordieux comme le Père céleste, et nous as dit que Te voir,
c'est Le voir, montre-nous Ton visage, et nous serons sauvés.
Ton regard rempli d'amour a libéré Zachée et Matthieu de l'esclavage de l'argent, la femme adultère et Madeleine de la quête du bonheur à travers les seules créatures ; tu as fait pleurer Pierre après son reniement, et promis le paradis au larron repenti.
Fais que chacun de nous écoute cette parole dite à la Samaritaine comme s'adressant à nous : Si tu savais le don de Dieu !
Tu es le visage visible du Père invisible, du Dieu qui manifesta sa toute puissance par le pardon et la miséricorde : fais que l'Eglise soit, dans le monde, ton visage visible, toi son Seigneur ressuscité dans la gloire.

Pape François, prière du jubilé de la Miséricorde

Misericordias Domini de The community of Taizé interprété par
«Chants d'assemblée, vol. 1» © Communauté du Chemin Neuf voir le site de la Communauté du Chemin Neuf

Song of Prayer de Chad Lawson interprété par Chad Lawson
«Songs of Prayer» © Creative Commons by-nc-sa license from Magnatunes voir la licence de Magnatunes

:
: